Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La commission d'éthique de la Fédération internationale (IAAF) a suspendu provisoirement 3 responsables de la Fédération du Kenya (AK), dont son président Isaiah Kiplagat.

Cette décision a été prise "dans l'intérêt de l'intégrité du sport", précise l'IAAF. Les deux autres responsables provisoirement suspendus sont David Okeyo, vice-président de l'AK et membre du conseil de l'IAAF, le gouvernement de l'instance internationale et Joseph Kinyua, trésorier de l'AK.

Les trois responsables sont suspendus de toutes fonctions aussi bien de l'AK que de l'IAAF. Ces mesures interviennent à la suite de l'analyse de plaintes remontées jusqu'à la commission d'éthique concernant en particulier deux sujets: "subversion potentielle du processus de contrôle antidopage au Kenya et détournement potentiel de fonds reçus par l'AK de la part de Nike", développe la commission d'éthique dans un communiqué. Le président Isaiah Iplagat est également soupçonné d'avoir reçu "deux véhicules motorisés de la part de la Fédération qatarienne d'athlétisme pour la période 2014-2015".

Pour le moment, seules les têtes tombent, pas encore le système, au contraire de la Russie. Et le Kenya espère éviter le sort de ce dernier pays, suspendu de toute compétition d'athlétisme à neuf mois des Jeux olympiques de Rio. Le conseil de l'IAAF, réuni vendredi dernier, a ainsi focalisé son attention sur le cas russe, laissant pour le moment de côté la question kényane.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS