Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé la condamnation à la prison à vie d'un homme qui avait tué son fils en 2008 à Porrentruy (JU). Cet arrêt met un terme à une procédure qui aura duré plus de six ans, a annoncé jeudi la justice jurassienne.

Dans son recours, le prévenu demandait que la peine n'excède pas 20 ans de prison. Il reprochait à la Cour pénale du Tribunal cantonal jurassien de n'avoir pas suffisamment pris en compte ses bons antécédents, son repentir sincère, ainsi que la souffrance qu'il avait ressentie à la suite de son crime.

Mais dans son arrêt daté du 17 décembre, le TF n'a retenu aucun des arguments avancés par l'accusé. Il considère que cette peine n'était pas exagérée au regard de celles qui sont prononcées dans d'autres affaires.

"Volonté criminelle"

Dans son jugement du 13 mars 2014, la Cour pénale avait fixé la peine en tenant compte de la cruauté dont l'accusé avait fait preuve et du caractère "particulièrement odieux" de l'acte qu'il avait commis. Pour les juges jurassiens, cet homme était animé d'une volonté criminelle d'une rare intensité.

Le drame s'était déroulé le 20 juin 2008. L'homme, qui harcelait et menaçait depuis des mois son ex-compagne qui l'avait quitté, s'était introduit chez elle à Porrentruy et l'avait violée. La victime avait ensuite réussi à prendre la fuite. L'accusé, constatant que la situation lui échappait, avait alors égorgé son fils avec un cutter.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS