Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le soulagement prédominait dans les journaux samedi, au lendemain de l'arrestation sans effusion de sang du forcené de Bienne. Mais les médias estiment également que la police et les autorités n'échapperont pas à une analyse approfondie des événements.
"Bienne respire", écrivaient "Le Journal du Jura" et "Le Temps". "La vie va enfin pouvoir reprendre son cours à Bienne", renchérit le "Quotidien Jurassien", alors que la "Berner Zeitung" estimait que l'affaire s'est achevée "de la meilleure manière possible".
Mais tous les journaux pointaient du doigt les "ratés" qui ont émaillé cette affaire. "Entre les bourdes qui ont permis au forcené de s'enfuir et les fausses ou mauvaises informations qui n'ont fait que semer les confusion, les autorités biennoises (policières et politiques) ont eu tout faux", relève ainsi "Le Matin".
Tout aussi sévère, la "Berner Zeitung" estime que la police a donné une "lamentable" image d'elle-même. Un avis partagé par le "Bund", qui pointe du doigt le couac de la diffusion de la mauvaise photo et le fait que les forces de l'ordre aient laissé le forcené s'échapper à deux reprises.
Dénonçant "la mauvaise préparation" des forces policières et les divergences dans les procédures de corps de polices provenant de cantons différents, "Le Temps" souligne "l'opportunité de créer une unité d'élite nationale pour les situations hors normes".
Mais l'administration est aussi mise en cause. Au courant des obsessions du retraité depuis 2006, les autorités devront aussi faire leur examen conscience et en tirer les conséquences, note le "Bieler Tagblatt".
"Les signaux d'alerte n'ont pas manqué", renchérit le "Quotidien Jurassien". Mais, "lorsque les services administratifs de la ville et la justice ont réalisé que quelque chose ne tournait pas rond (...), il était déjà trop tard", ajoute-t-il.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS