Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les deux maîtres d'ouvrage impliqués dans l'effondrement d'un garage souterrain qui avait causé la mort de sept pompiers en 2004 à Gretzenbach (SO) ont été acquittés jeudi en appel. En première instance, ils avaient été condamnés à 20 mois de prison avec sursis.

Les prévenus, des frères jumeaux âgés de 67 ans, avaient fait appel contre leur condamnation. En décembre 2010, ils avaient été reconnus coupables d'homicide par négligence, d'avoir causé un effondrement par négligence et de lésion corporelle par négligence.

Lors de l'effondrement du garage le 27 novembre 2004, sept pompiers avaient été tués. Ils tentaient d'éteindre des voitures en feu. Cette intervention de routine est alors devenue le plus important drame de l'histoire des pompiers en Suisse.

Masse de terre

Dans son jugement prononcé jeudi, la Cour suprême du canton de Soleure constate que les deux prévenus savaient effectivement depuis 1990 qu'une trop grande masse de terre avait été déposée sur le toit du garage.

Ils n'auraient toutefois pas pu écarter le danger car ils ne savaient pas qu'il y avait un risque d'effondrement. Les prévenus ne sont pas des spécialistes dans le domaine de la construction, ils sont paysagiste et employé de commerce de formation.

Le tribunal souligne également que les faits sont prescrits depuis 1997. La construction du garage date de 1990. La défense avait plaidé l'acquittement. Le procureur avait requis la confirmation de la peine infligée en première instance.

ATS