Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Olten SO - Entre 14 et 22 mois de prison avec sursis, ce sont les peines requises mercredi contre les cinq hommes impliqués dans l'effondrement d'un garage en 2004 à Gretzenbach (SO). Le drame avait coûté la vie à sept pompiers.
Devant le Tribunal de district de d'Olten-Gösgen, le procureur Rolf von Felten a qualifié de "lourde" la responsabilité des cinq accusés, tous impliqués dans la construction de l'édifice. Pendant 15 ans, ils n'ont rien entrepris pour éviter l'effondrement menaçant du garage souterrain.
Depuis 1990 déjà, ils savaient qu'une couche de terre bien trop épaisse recouvrait le toit. Ils étaient aussi informés que des fissures étaient apparues.
Pour le procureur, les cinq hommes doivent être condamnés pour homicide par négligence, lésions corporelles par négligence et pour avoir causé l'écroulement d'une construction par négligence. Il a requis les peines les plus lourdes pour les deux maîtres d'oeuvre, soit 22 mois de prison avec sursis pour chacun d'eux.
Pour l'ingénieur et son supérieur, il demande 16 respectivement 18 mois avec sursis. Le chef de chantier doit écoper de la peine la plus légère, à savoir 14 mois avec sursis.
Le 27 novembre 2004, des pompiers étaient intervenus dans le garage pour éteindre l'incendie d'une voiture. Ce qui devait constituer une intervention de routine a basculé dans le plus grand drame de l'histoire des pompiers en Suisse. Sept hommes du feu étaient morts et trois autres étaient blessés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS