Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procès d'un automobiliste qui avait causé un accident ayant entraîné la mort de ses trois passagers s'est ouvert mardi à Moutier (BE) dans un climat pesant. Âgé de 38 ans, l'accusé doit répondre de meurtres par dol éventuel.

L'accident de la circulation remonte à la nuit du 18 mai 2013. Conduisant sous l'effet de l'alcool, le conducteur avait perdu la maîtrise de son véhicule sur la route du Mont-Crosin (BE), entre Tramelan et St-Imier. La voiture avait quitté la chaussée pour atterrir 25 mètres en contrebas et s'encastrer dans des arbres.

"J'ai donné un coup de volant à droite pour éviter un choc frontal avec une voiture qui arrivait en sens inverse sur ma voie", a déclaré l'accusé qui connaissait bien ce tronçon de route. Il a affirmé qu'il n'était pas ivre au moment des faits malgré des expertises réalisées par l'hôpital qui indique un taux d'alcool de 1,9 pour mille.

Cité par le tribunal, un expert du Dynamic Test Center de Vauffelin (BE) estime que la thèse de la voiture arrivant en sens inverse sur sa voie de circulation n'est pas plausible. Il se base notamment sur les relevés techniques effectués sur les lieux de l'accident.

Vies brisées

Le début du procès a été marqué par l'audition des familles et des proches des trois victimes, des ressortissants portugais âgés de 29, 31 et 46 ans, qui se sont portés parties plaignantes. Le prévenu, grièvement blessé lors de cet accident, est aussi de nationalité portugaise.

"C'est très compliqué de vivre avec les enfants en l'absence de leur père", a déclaré en larmes l'épouse de l'une des victimes, établie au Portugal. "On avait prévu de faire notre vie ensemble", a expliqué l'amie d'une autre des victimes.

Ce père de deux enfants a estimé qu'il se sentait en partie responsable du drame car il était au volant. Il a aussi écrit une lettre aux familles des victimes. "C'est très difficile de vivre avec cela", a expliqué le prévenu qui reconnaît avoir de la peine à exprimer ses sentiments.

Meurtres par dol éventuel

Selon l'acte d'accusation, le prévenu doit répondre de meurtres par dol éventuel. Cela signifie qu'il n'avait pas l'intention de tuer mais qu'il avait conscience des risques. Il est aussi poursuivi pour infraction grave à la loi fédérale sur la circulation routière en raison de sa conduite en état d'ivresse. Le verdict est attendu vendredi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS