Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - L'homme, qui a tué son épouse vendredi à Lausanne à coups de couteau, faisait déjà l'objet d'une plainte très récente. Il a été inculpé pour meurtre. Des raisons "sentimentales" seraient à l'origine du drame, indique lundi la justice.
L'homme, un ressortissant marocain, était poursuivi pour menaces et préjudices en date du 30 juin, selon le juge Yves Gringet interrogé par l'ATS. Des voisins du couple ont indiqué à la presse qu'ils avaient entendu à plusieurs reprises le couple se déchirer.
Des raisons "émotives ou sentimentales" pourraient expliquer la tragédie qui s'est déroulée vendredi vers 18h30 au centre de Lausanne, à deux pas de l'Hôtel de police. L'homme aurait voulu "renouer" avec son épouse dont il était séparé depuis deux mois.
Le juge n'exclut pas que la garde du bébé attribuée à la mère ait pu accroître les tensions. Le droit de visite se passait plus ou moins bien. L'épouse, d'origine marocaine elle aussi, avait obtenu un statut en Suisse. Son mari l'avait rejointe depuis peu et ils n'ont cohabité que deux mois dans cet appartement.
L'homme n'était pas connu des services de police et travaillait. Le juge l'a inculpé pour meurtre. La petite fille de moins d'une année a été placée dans une pouponnière à Lausanne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS