Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Ecosse, premier déplacement à l'étranger de Donald Trump depuis qu'il a remporté les primaires du parti républicain dans la course à la Maison Blanche.

Keystone/EPA/NIGEL RODDIS

(sda-ats)

La visite du candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump dans un de ses golfs sur la côte Est de l'Ecosse a été perturbée samedi par des manifestants. Les protestataires ont brandi des pancartes "Trump aime la haine" et ont envahi le parcours.

Les manifestants se sont postés sur une colline surplombant le Trump International Golf Links, situé près de la commune de Balmedie.

L'équipe du milliardaire américain a alors tenté d'éloigner les journalistes, les manifestants chantant et exhibant des drapeaux gay arc-en-ciel, de même que des drapeaux mexicains, pour dénoncer la promesse du milliardaire américain de construire un mur à la frontière avec le Mexique pour lutter contre l'immigration clandestine.

Interrogé sur les manifestants, M. Trump les a comparés à ses anciens rivaux dans la course à l'investiture républicaine. "Mais ce n'est pas grave, je les ai battus", a-t-il déclaré. Il s'agissait du premier déplacement à l'étranger de M. Trump depuis qu'il a remporté les primaires du parti républicain dans la course à la Maison Blanche.

ATS