Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le cannabis arrive en tête des substances illégales détectées dans le trafic routier avec 48% des cas. La cocaïne, avec 25%, est en forte progression, loin devant les opiacés (10%) et les amphétamines (7%), selon la première étude nationale sur cette question.
Outre le 0,5 pour mille pour l'alcool, la Suisse a introduit le 1er janvier 2005 la tolérance zéro pour toute une série de drogues illégales. Sur mandat de l'Office fédéral de la santé publique, la Société suisse de médecine légale a effectué un premier point de la situation.
Le Dr Maria-Cristina Senna, du Centre universitaire romand de médecine légale, a étudié tous les cas de suspicion d'usage de drogue de l'année 2005 ayant fait l'objet d'une analyse dans un des huit laboratoires autorisés par l'Office fédéral des routes. Ceux de suspicion d'alcool uniquement n'ont pas été pris en compte.
Les 4794 cas analysés concernaient 4243 hommes et 543 femmes, peut-on lire dans l'édition en ligne de la revue "Forensic Science International". L'âge des automobilistes, motards, camionneurs, cyclomotoristes, cyclistes ou même piétons (1% des cas) s'échelonnait de 14 à 92 ans, pour une moyenne de 31 ans. Environ 35% des interventions de la police faisaient suite à un accident.
Une ou plusieurs substances psychoactives ont été détectées dans 89% des échantillons sanguins analysés. La plus fréquente est le cannabis (48% des cas), devant l'alcool (35%), la cocaïne (25%), les opiacés (10%), les amphétamines (7%), les benzodiazépines (6%) et la méthadone (5%).
Ces valeurs sont similaires à celles trouvées lors de précédentes études de moindre ampleur portant sur les années 2002/2003, à l'exception notable de la cocaïne. Cette dernière est en effet en progression "considérable", ayant passé de 13% à 25% durant cet intervalle.
Un phénomène vraisemblablement lié à la disponibilité de cette substance et à la hausse de la consommation dans la population générale, comme l'a expliqué Mme Senna.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS