Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ambassadeur suisse à l'ONU à Genève Valentin Zellweger et le Haut commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad al-Hussein sont inquiets de la situation au Venezuela et ont lancé un appel aux autorités (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Un groupe de 53 pays dont la Suisse demandent au Venezuela de rétablir l'Etat de droit et de se pencher sur les violations "graves" des droits humains. Devant le Conseil des droits de l'homme vendredi à Genève, celui-ci a protesté contre cette déclaration commune.

Au nom des Etats signataires, le Pérou s'est dit préoccupé par le récent rapport du Haut-Commissariat aux droits de l'homme. Il demande aux autorités de garantir un accès à l'assistance humanitaire et à collaborer avec les mécanismes de l'ONU.

Dans son rapport, le Haut-Commissariat avait dénoncé la politique de répression des opposants. Des exécutions extrajudiciaires, des détentions arbitraires, de la torture, des violences sexuelles, des simulacres d'exécution et des décharges électriques étaient notamment ciblées. Au moins 12'320 personnes ont été détenues ces cinq dernières années, dont plusieurs centaines depuis les violences d'août dernier.

L'ONU avait estimé en 2017 que de possibles "crimes contre l'humanité" avaient été perpétrés par les autorités dans la répression de manifestants qui a fait au moins 125 victimes. Le Haut commissaire a demandé à plusieurs reprises au Conseil des droits de l'homme le lancement d'une Commission d'enquête internationale.

Les Etats qui ont fait part de leur inquiétude vendredi ont aussi ciblé "la crise politique, économique, sociale et humanitaire sans précédent" dans ce pays et les conséquences sur la santé et l'alimentation de la population. La malnutrition augmente rapidement et les centres de santé ou l'accès aux médicaments se sont détériorés.

Près d'une centaine d'ONG, dont Human Rights Watch (HRW), ont également appelé vendredi le Conseil à une "action urgente". Plus d'1,5 million de personnes sont réfugiées. Comme membre de l'enceinte onusienne à Genève, le Venezuela doit remplir ses obligations en terme de droits humains, a aussi estimé une ONG.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS