Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans un courrier relatif à ses points cumulus, une cliente Migros a eu la surprise, en juin dernier, de recevoir une lettre d'un détenu. Écrite en albanais, langue que la destinataire maîtrise, elle provenait d'un centre pénitentiaire suisse. Son auteur demandait à la cliente de lui répondre.

"Il s'agit d'un abus regrettable", a expliqué à l'ats la porte-parole de Migros Martina Bosshard, confirmant un article paru mardi dans la "Tribune de Genève" et "24 heures". Pour ces envois, qui comprenaient un échantillon de café, Migros avait confié l'emballage à un sous-traitant, lequel a cédé la mise sous pli à des détenus.

Plusieurs autres clients ont fait la même expérience, ajoute Mme Bosshard. Pour Migros, ces cas restent inexplicables "puisque les détenus sont normalement surveillés durant leur travail et qu'ils ne sont pas censés regarder les adresses".

Protection des données

En l'occurrence, les prisonniers détenus dans le pénitencier concerné ne sont pas des condamnés dangereux.

Le géant orange a demandé à son sous-traitant de ne plus collaborer avec des prisons tant qu'il n'est pas prouvé que le travail est accompli conformément aux exigences de la protection des données.

Mme Bosshard souligne que les données cumulus des clients sont traitées avec le plus grand soin. Quant à la cliente concernée, elle a reçu des excuses du grand distributeur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS