Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dublin - Une majorité d'Irlandais souhaite que Dublin ne rembourse plus ses dettes astronomiques, indique un sondage publié dimanche dans le journal irlandais Sunday Independent. Eprouvés par trois budget d'austérité, les Irlandais s'opposent aussi aux nouvelles mesures draconiennes annoncées par leur gouvernement.
57% des 500 personnes interrogées estiment que Dublin devrait faire défaut sur ses paiements, contre 43% qui pensent le contraire, selon l'enquête réalisée par l'institut Quantum Research. Une telle mesure enverrait une onde de choc extraordinairement dommageable pour la réputation de l'Irlande sur l'ensemble des marchés financiers.
Cette solution radicale figurait parmi les slogans lors d'une manifestation qui a réuni samedi entre 50'000 et 150'000 Irlandais, selon les estimations, dans les rues de Dublin.
Les manifestants dénonçaient le plan de rigueur draconien que veut imposer le gouvernement irlandais. Ce plan est présenté comme la condition sine qua non du vaste programme international d'aide à l'île, qui devrait être bouclé ce dimanche.
Haro sur la baisse du salaire minimumSelon le même sondage, les deux tiers des personnes interrogées s'opposent à ces nouvelles mesures d'austérité, qui interviennent après trois budgets de rigueur.
La mesure le plus contestée est la réduction du salaire minimum, d'environ 12%: 66% des Irlandais s'y opposent. 60% sont contre la réduction des allocations familiales et 65% contre la hausse des frais d'inscription à l'université, selon le sondage.
Le plan de rigueur quadriennal annoncé mercredi prévoit 15 milliards d'euros de réductions budgétaires et de hausses d'impôts d'ici 2014, soit 9% environ du Produit intérieur brut (PIB). Les allocations chômage et familiales seront réduites, tout comme les retraites des fonctionnaires et le salaire minimum.
Près de 25'000 emplois publics seront supprimés. Ce programme vise à ramener à 3% le déficit public irlandais, actuellement de 32% du PIB.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS