Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Duel à distance entre Obama et Trump à deux jours des "midterms"

Donald Trump a enchaîné les réunions électorales samedi et dimanche. Lundi, il doit se rendre dans trois Etats du Midwest.

KEYSTONE/AP/MARK HUMPHREY

(sda-ats)

Le président américain Donald Trump s'affichait confiant dimanche avant les élections de mi-mandat de mardi, qui détermineront la majorité au congrès des Etats-Unis pour les deux dernières années de son mandat. Il a appelé ses électeurs à aller voter.

Multipliant les déplacements, comme à la fin de sa campagne victorieuse de 2016, Donald Trump a répété plusieurs fois qu'il sentait "de l'électricité dans l'air comme jamais depuis 2016" dans sa quatrième réunion électorale du week-end, à Chattanooga, dans le Tennessee. Il en fera trois autres lundi dans trois Etats du Midwest.

A chaque étape, il a visiblement savouré ses retrouvailles avec ceux qui l'ont porté au pouvoir. Ces derniers sont venus par milliers l'écouter, pour des discours durant parfois près d'une heure et demie.

"On n'entend plus vraiment parler de la grande vague bleue", a-t-il dit dimanche soir, en parlant du raz-de-marée démocrate que certains sondages dessinaient il y a quelques mois. "Ils s'en sortiront peut-être bien, qui sait..." Son vice-président, Mike Pence, s'est amusé à imaginer que la vague bleue s'écrase "contre un mur rouge", la couleur républicaine.

Obama dans la campagne

Dans le camp démocrate, l'ancien président Barack Obama a également décidé de s'investir dans la campagne. Il était dimanche dans l'Indiana, où le fauteuil du sénateur démocrate Joe Donnelly est vulnérable, et dans l'Illinois, où se joue le poste de gouverneur et où la course est serrée pour plusieurs sièges de représentants.

"Ces républicains mentent de façon flagrante, répétée, audacieuse, éhontée. Ils inventent n'importe quoi", a lancé M. Obama dans l'Indiana. "Il faut des conséquences quand les gens ne disent pas la vérité", a-t-il poursuivi.

Les 435 sièges de la chambre des représentants seront renouvelés mardi pour deux ans et 35 des 100 sièges du Sénat le seront pour six ans. Chambre et Sénat sont actuellement à majorité républicaine. Trente-six des 50 gouverneurs - chefs exécutifs des Etats - seront aussi élus.

Les enquêtes d'opinion s'accordent sur un point, celui d'un congrès divisé, dans lequel les démocrates reprendraient la majorité à la chambre des représentants et les républicains conserveraient leur position dominante au Sénat.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.