Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Dufry dans les chiffres rouges après neuf mois en 2015

Dufry a accusé une perte nette de 37,3 millions de francs après neuf mois, contre un bénéfice de 55,8 millions après trois trimestres en 2014. Le chiffre d'affaires du groupe bâlois de boutiques hors taxes a lui bondi à 4,22 milliards, en hausse de 43,9%.

Cette progression s'explique notamment par le rachat en août de la société italienne World Duty Free (WDF), pour la première fois intégrée dans les comptes. L'acquisition de WDF s'est aussi répercutée sur le résultat net attribuable aux actionnaires, selon le communiqué diffusé mardi par Dufry.

A l'inverse, le bénéfice brut et le résultat opérationnel brut (EBITDA) ont grimpé de respectivement 41,9% et 22,5% sur un an, pour s'établir à 2,45 milliards et 508 millions. Des chiffres qualifiés de "solides" par Dufry et supérieurs aux attentes des analystes consultés par l'agence financière awp.

"La performance montrée par notre entreprise, qui a su faire face à la volatilité élevée de nombreux marchés émergents, me rend confiant sur la résistance de notre modèle d'affaires", a ajouté Julian Diaz, patron du groupe, cité dans le communiqué.

Passagers russes en baisse

La performance globale sur neuf mois du groupe bâlois cache des divergences au niveau géographique. Les ventes du secteur Asie et EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) se sont contractées de 17,2% sur un an à 779 millions, plombées par la diminution des passagers russes. Dufry a toutefois souligné que cette diminution ne se montait plus qu'à 9,7% à taux de change constant (TCC).

A l'inverse, les Etats-Unis et le Canada ont connu une croissance de 9,3% des ventes à 780,1 millions de francs. Cette région a profité de l'augmentation du nombre de passagers, de gains de productivité ainsi que de la force du dollar américain, a détaillé Dufry.

La zone Amérique I a bénéficié de la bonne tenue des activités en Amérique centrale et dans les Caraïbes pour afficher des ventes en hausse de 7,3% sur un an à 586 millions de francs. Moins de réussite en revanche pour la région Amérique II, dont le chiffre d'affaires a chuté d'un quart à 386,2 millions en raison principalement de la dévaluation du réal brésilien.

Dufry a également relevé que l'intégration de son concurrent zurichois Nuance, racheté en septembre 2014, était quasiment achevée. Elle devrait déboucher dès l'année prochaine sur des synergies de 70 millions de francs.

Quant à l'acquisition de WDF, Dufry a précisé qu'il détenait désormais 95% du capital-actions. Le processus de retrait obligatoire (squeeze out) des derniers actionnaires minoritaires, ainsi que la décote du titre de WDF à la Bourse de Milan sont prévus pour la mi-novembre.

Direction renforcée

Pour mémoire, le groupe Dufry avait annoncé la semaine dernière qu'il avait revu son organisation, en renforçant notamment sa direction avec personnes supplémentaires. L'objectif est de "permettre aux divisions de gérer directement les activités dans la zone qui leur est attribuée, de simplifier les processus et de gagner en vitesse et en efficacité", a rappelé mardi Dufry dans son communiqué.

Fort des acquisitions de WDF et Nuance, Dufry exploite désormais 2197 boutiques dans 63 pays (contre 47 auparavant). Le groupe, qui emploie plus de 31'000 collaborateurs, se félicite aussi d'avoir quasiment doublé ses surfaces commerciales depuis 2013.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.