Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lucas di Grassi (Abt Schäffler Audi) a fait coup double lors du premier des deux e-Prix de Montréal. Vainqueur de la course, le Brésilien a pris la tête du championnat.

Auteur de la pole, di Grassi a mené d'un bout à l'autre. Il a pleinement profité des ennuis connus par Sébastien Buemi (Renault e-dams). Celui-ci a limité la casse en remontant jusqu'au 4e rang, après avoir bouclé le 1er tour en 16e position.

Au championnat, avant l'ultime e-Prix dimanche sur le même circuit, di Grassi compte désormais six points d'avance sur Buemi. Le Suisse peut donc encore obtenir un deuxième titre consécutif, mais cela sera difficile.

Sébastien Buemi avait perdu gros dès les essais. Victime d'une grosse sortie de route, le Vaudois avait endommagé l'une de ses voitures, dont la batterie a dû être changée. Conséquence: dix places de pénalité sur la grille de départ.

Malgré son 2e temps en super-pole, derrière Lucas di Grassi, le pilote suisse devait donc s'élancer en 12e position. Il était pris dans une touchette au 1er tour et devait effectuer son premier relais avec une voiture "inconduisible", comme il l'a dit à la radio.

ATS