Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Montréal - La tempête tropicale Earl balayait samedi la province canadienne de Nouvelle-Ecosse avec des vents soufflant jusqu'à 111 km/h. Les bourrasques et les fortes pluies ont arraché des arbres et des poteaux électriques, privant plus de 210'000 foyers d'électricité.
"Earl est maintenant une forte tempête tropicale", a annoncé le Centre canadien des ouragans, qui l'avait d'abord classée dans la catégorie des ouragans. Earl se dirige plus à l'Est que ne l'avaient prévu les services météorologiques canadiens.
A l'aéroport international du Grand Moncton, tous les vols au départ et à l'arrivée ont été annulés au moins jusqu'en milieu d'après-midi heure locale. Quelques vols au départ de l'aéroport international Stanfield d'Halifax, la capitale de la province, ont aussi été annulés.
Le pont de la Confédération, qui relie les provinces du Nouveau-Brunswick à l'Ile du Prince Edouard (12,9 km), a été fermé aux poids lourds à cause des vents violents. Aucun ferry ne relie les deux provinces jusqu'à nouvel ordre.
Earl avait commencé samedi dans la matinée à balayer la Nouvelle-Ecosse, touchant terre près de la frontière des comtés de Shelburne Queens et de Lunenburg, avec des rafales autour de 110 km/h. Les autorités canadiennes l'avaient alors classé comme ouragan.
Une tempête devient un ouragan lorsque les vents soufflent à plus de 119 km/h. Or, des vents allant jusqu'à 120 km/h avaient été enregistrés samedi matin.
La veille, Earl avait frappé le Nord-Est des Etats-Unis, et plus particulièrement l'Etat du Massachusetts et la presqu'île de Cap Cod, sans toutefois provoquer de dégâts majeurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS