Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

EasyJet, deuxième plus importante compagnie aérienne à bas coût d'Europe, prévoit d'accroître sa présence en Suisse. L'entreprise britannique vise surtout l'aéroport de Bâle, tandis qu'elle se montre très critique face aux conditions de l'aéroport de Zurich.

"Nous envisageons des avions supplémentaires à Bâle, éventuellement aussi à Genève", indique la directrice générale d'easyJet, Carolyn McCall, dans une interview au journal "Sonntag". "La Suisse est un marché important pour nous, nous avons douze appareils à Genève, sept à Bâle, et probablement bientôt davantage."

La compagnie aérienne compte actuellement 700 employés dans ces deux villes. Elle y a créé l'an passé 111 nouveaux postes. La Suisse appartient au trio de tête des marchés de croissance du groupe, avec une progression de 10%, a précisé Mme McCall.

EasyJet a encore pu y faire progresser ses affaires au deuxième trimestre 2012, grâce à de nouvelles destinations. Le nombre de ses passagers a grimpé de 14% à Genève, et même bondi de 21% à Bâle.

Zurich trop cher

Son expansion est par contre au point mort à l'aéroport de Zurich, à l'égard duquel Carolyn McCall exprime de vives critiques. "Zurich est trop cher. Nous ne voulons pas payer pour des choses que nous n'utilisons pas." Et de citer notamment les tapis roulants pour bagages, utilisés seulement par une petite part de ses passagers.

"Et nous ne voulons pas payer pour des passerelles d'embarquement onéreuses. Cela ne dérange pas nos clients de marcher sur le tarmac pour se rendre jusqu'à l'avion", explique-t-elle. Elle ne souhaite pas non plus délier les cordons de sa bourse pour d'énormes quantités de guichets d'enregistrement qui ne seront bientôt plus nécessaires.

Dès l'an prochain, easyJet compte proposer l'achat de billets d'avion numériques via les téléphones multifonctions. "Nous apprécions un aéroport qui fonctionne bien, mais nous n'avons pas besoin d'un musée", commente la directrice de la compagnie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS