Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Fonds monétaire international (FMI) a décidé jeudi d'accorder un don de 100 millions de dollars aux trois pays d'Afrique de l'Ouest affectés par l'épidémie d'Ebola. Il souhaite alléger leur dette vis-à-vis de l'institution.

"Ce n'est pas dans nos activités traditionnelles de faire des dons. (...). Mais nous faisons ça parce que ces trois pays traversent une épreuve extrêmement difficile", a dit la directrice générale du FMI Christine Lagarde.

Frappés par l'épidémie, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée recevront un don total de 100 millions de dollars via un nouveau fonds lancé par le FMI pour aider les pays à faire face à des épidémies.

Prêt à taux zéro

Ce don de 100 millions de dollars figure dans un plan anti-Ebola de 300 millions de dollars annoncé par le G20. Il doit permettre à ces trois pays d'effacer la dette et les intérêts qu'ils doivent au FMI dans les prochaines années, a ajouté le porte-parole du Fonds.

Ces 100 millions ne constituent toutefois qu'un gros cinquième de la dette totale due par ces trois pays à l'institution et qui s'élève à 469,1 millions de dollars, selon le site du Fonds.

Le FMI a par ailleurs ajouté qu'il pourrait approuver, dans les prochaines semaines, un prêt à taux zéro de 160 millions de dollars à la Sierra Leone, au Liberia et à la Guinée, qui s'ajouteront aux 130 millions déjà déboursés en septembre.

Malgré des progrès, l'épidémie d'Ebola reste une sérieuse menace, a affirmé jeudi à Genève l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU. Pour la première fois depuis le début de l'année, le nombre de cas est en hausse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS