Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il n'y a plus d'espoir de retrouver vivant l'ouvrier enseveli sous les rochers lors de l'éboulement survenu mardi matin à Gurtnellen (UR). "Il est tragique qu'un homme ait perdu la vie lors de travaux de sécurisation", a déclaré mercredi le géologue des CFF Marc Hauser.

La victime, un Uranais de 29 ans, se trouve toujours sous la coulée de roche qui a endommagé la ligne ferroviaire du Gothard. Des chiens détecteurs ont pu le localiser mardi, a précisé le spécialiste.

On ignore pour l'instant quand le corps pourra être extrait, car le risque d'un nouvel éboulement est élevé, a expliqué le géologue aux médias réunis à Erstfeld (UR). La falaise et la pente doivent d'abord être sécurisées. Il faudra ensuite utiliser une pelleteuse pour l'évacuer.

Deux semaines avant la fin

Le malheureux oeuvrait pour le compte d'une entreprise privée afin de sécuriser la falaise surplombant la ligne ferroviaire, suite au précédent éboulement survenu en mars. Ces travaux étaient en cours depuis le mois d'avril et auraient dû se terminer dans deux semaines.

Deux collègues du disparu ont été blessés dans l'éboulement. Hospitalisés, ils sont hors de danger. Tous les trois étaient protégés contre la chute de pierres par un filet de protection, précise Markus Liniger, géologue qui travaillait à la sécurisation de la falaise. Ce filet n'a pas résisté à l'avalanche de roche.

Gothard fermé pendant un mois

La ligne ferroviaire du Gothard restera fermée durant un mois au moins suite à l'éboulement qui a endommagé le tracé mardi matin à Gurtnellen (UR). Des travaux de dynamitage seront "très probablement" nécessaires, de nouvelles masses rocheuses menaçant de s'abattre dans la vallée.

Il faudra ensuite stabiliser la falaise qui surplombe la ligne avant de commencer les travaux de déblaiement et de réparation du tronçon ferroviaire. "Selon nos calculs, tout cela durera au moins un mois", a indiqué Reto Kormann, porte-parole des CFF. "Cela signifie un mois de fermeture de la ligne."

ATS