Navigation

Echange de bébés dans une maternité de Johannesburg

Ce contenu a été publié le 28 mai 2014 - 09:12
(Keystone-ATS)

Deux Sud-Africaines ont découvert que leurs filles, âgées de 3 ans, ont été échangées à la naissance à la maternité. L'une veut garder celle qu'elle considère comme son enfant, tandis que l'autre veut la récupérer, rapporte mercredi la presse locale.

Le problème a été découvert quand l'une des mères a entamé des poursuites contre son ex-compagnon afin d'obtenir une pension alimentaire pour la garde de sa fille. Lui affirmait qu'il n'était pas le père, ce qu'ont confirmé des tests ADN, a raconté le Times. Mais les tests ont aussi montré qu'elle n'était pas la mère de sa fille.

Le Tambo Memorial Hospital de Boksburg, dans la banlieue de Johannesburg, a reconnu l'erreur et l'affaire est passée devant la justice. Les deux mères ont rencontré leurs filles biologiques en décembre, mais l'une d'entre elles veut récupérer son enfant, alors que l'autre veut garder la fille qu'elle élève depuis 2010.

Le tribunal de Pretoria a demandé au Centre juridique pour les enfants, à l'université de la capitale, de déterminer dans les trois mois la meilleure solution pour les enfants.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.