Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le refus de Saint-Blaise met un terme au projet de fusion à six communes de l'Entre-deux-Lacs (NE).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La fusion de communes de l'Entre-deux-Lacs (NE) tombe à l'eau. Les citoyens de Saint-Blaise l'ont rejetée en votation dimanche, mettant un terme au projet en dépit des cinq votes positifs à Cornaux, Cressier, Enges, La Tène et Lignières.

"Nous sommes évidemment très déçus de ce résultat, mais les règles du jeu étaient sans équivoque : il nous fallait six oui pour réaliser Entre-deux-Lacs", a réagi dans un communiqué le comité de pilotage. "Le peuple a tranché, nous respectons cette décision et stoppons immédiatement tous les travaux liés à la fusion."

Saint-Blaise a dit non par 783 voix contre 593, soit par 56,9% des suffrages. Le taux de participation a atteint 55,1%. Dans les autres communes, le oui l'a nettement emporté: par 65,4% à Cornaux, 58,7% à Cressier, 76,5% à Enges, 67,3% à La Tène et 63,3% à Lignières.

La nouvelle entité aurait réuni quelque 13'000 habitants. Un précédent plan de fusion, à sept communes, avait déjà échoué en 2015.

ATS