Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'initiative populaire "Le loup, l'ours et le lynx" ne sera pas soumise au peuple. Ses partisans l'ont déposée avec une seule signature valable, a indiqué la Chancellerie fédérale. La récolte de paraphes continue pour un autre texte semblable, lancé par le Genevois Jean Barth et son groupe de citoyens.

L'initiative "Le loup, l'ours et le lynx", conçue par un petit comité alémanique, réclamait que ces trois animaux soient désignés comme espèces de faune strictement protégées dans la Constitution. Elle avait été lancée en réaction aux diverses mesures prises par le Parlement pour alléger la protection des grands prédateurs.

Ses partisans peuvent désormais se tourner vers l'initiative "pour la protection des grands prédateurs (ours, loup et lynx)", qui devra être déposée d'ici fin 2013 pour aboutir. Celle-ci vise à interdire la chasse de ces animaux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS