Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Géorgie a annoncé samedi que les négociations sous médiation suisse pour lever l'opposition de Tbilissi à l'admission de la Russie à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) avaient "échoué". La Géorgie, en qualité de membre de l'OMC depuis 2000, bloque l'adhésion de la Russie à l'OMC.

Cette question est en suspens depuis 1993, mais sur laquelle Moscou est toutefois parvenu à obtenir en 2010 l'accord de principe des Etats-Unis et de l'Union européenne (UE).

"Les négociations ont échoué. Nous ne sommes pas parvenus à un accord", a déclaré à l'AFP par téléphone, depuis la Suisse, le vice-ministre géorgien des Affaires étrangères, Sergui Kapanadzé, à l'issue d'un round de négociations. "Si la position de la Russie ne change pas, je ne vois pas de raison de prévoir de nouvelles discussions", a-t-il ajouté.

Conflit autour de l'Ossétie du Sud

Le différend porte sur la question des deux provinces séparatistes géorgiennes, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, indépendantes de facto depuis le conflit armé et l'intervention militaire russe d'août 2008, et dont Moscou a reconnu l'indépendance.

Tbilissi, qui continue de clamer sa souveraineté sur ces territoires, a accepté une surveillance internationale de leurs frontières, ce que la Russie, qui y a installé ses militaires, refuse. La Russie est la dernière grande puissance économique mondiale à ne pas être membre de l'OMC.

ATS