Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le canton de Neuchâtel veut réformer les filières du cycle 3, soit les 9e, 10e et 11e année de la scolarité obligatoire. Ce projet a pour objectif de valoriser les élèves de toutes les sections, de renforcer leur motivation et de diminuer les redoublements.

Avec ce projet, le canton veut adapter les trois filières de la 9e à la 11e année scolaire aux mutations du monde professionnel et de la société. L'école secondaire neuchâteloise vit en effet pour l'essentiel dans les mêmes structures depuis 1962.

Suppression des filières

Le système des trois filières du secondaire (niveaux pré-gymnasial, moderne et pré-professionnel) pourrait selon ce projet disparaître au profit de filières par niveaux pour mieux cerner le profil et valoriser les compétences de l'élève.

Ce projet de rénovation des filières est proche de celui du canton du Valais qui a servi de modèle pour élaborer ce concept. Le canton de Neuchâtel rappelle que le Valais est classé en tête des cantons romands pour les tests Pisa et que son système est jugé comme très performant.

Entrée en vigueur

Le calendrier présenté prévoit une mise en oeuvre par paliers dès l'année scolaire 2014-2015 pour la 9e année, 2015-2016 pour la 10e année et 2016-2017 pour la 11e année. Cette planification est en cohérence avec l'introduction de la grille horaire Harmos pour le cycle 3, a indiqué lundi le canton de Neuchâtel. Le projet sera soumis au Grand Conseil.

En 9e année, les élèves suivront les cours en commun sauf pour deux disciplines organisées en niveaux (français et mathématiques). En 10e année, les élèves suivront des cours communs et des cours à niveaux pour les disciplines du français, des mathématiques, de l'allemand et des sciences de la nature.

En 11e année, les élèves suivront des cours en commun dotés de 10 périodes hebdomadaires et des cours à niveaux qui comprennent les mêmes disciplines qu'en 10e année. Ce dispositif doit permettre d'obtenir un profil plus précis de l'élève afin de permettre une orientation plus ciblée vers les formations du postobligatoire.

ATS