Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelques dizaines d'écologistes ont déposé jeudi à la Chancellerie fédérale à Berne leur initiative pour une économie verte avec 110'291 signatures. Le texte intitulé "pour une économie durable et fondée sur une gestion efficiente des ressources", veut réduire l'empreinte écologique.

La Suisse consomme en quatre mois les ressources d'une planète, cela ne peut pas continuer, a justifié la co-présidente des Verts, la Bernoise Regula Rytz. "Actuellement nous consommons déjà les réserves de l'an prochain et nous endettons les générations futures."

L'initiative veut revenir à une économie circulaire où les ressources sont utilisées, recyclées, réutilisées, réparées et partagées. L'économie verte est un thème à la mode mais personne ne sait très bien ce dont on parle, a relevé la co-présidente Adèle Thorens. Selon la conseillère nationale vaudoise, l'initiative permettra de transformer ce thème émergent à Berne en stratégie cohérente et crédible.

Une seule planète

Le texte fixe un objectif clair: d'ici 2050, la Suisse devra réduire son empreinte écologique à une seule planète au lieu de trois. La constitution devra également être complétée par des impératifs de durabilité et d'efficacité en matière d'utilisation des ressources.

Le Conseil fédéral devra fixer des objectifs intermédiaires et informer régulièrement la population des progrès accomplis. Faute d'atteindre les étapes prévues, la Confédération devra prendre des mesures. Le dépôt de l'initiative n'est qu'une étape, ont relevé les Verts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS