Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Edouard Philippe: "procédure de catastrophe naturelle accélérée"

Au moins douze personnes ont été tuées dans la nuit de dimanche à lundi à la suite de pluies violentes dans le Sud de la France.

KEYSTONE/EPA/GUILLAUME HORCAJUELO

(sda-ats)

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé lundi que le gouvernement allait mettre en oeuvre la "procédure de catastrophe naturelle accélérée" dans l'Aude. Des inondations spectaculaires ont fait au moins douze morts.

Le bilan de ces pluies torrentielles, les plus meurtrières depuis une dizaine d'années, a fluctué ces dernières heures et reste provisoire. En début de soirée, il s'établissait à 12 morts, 8 blessés graves et une personne disparue, a indiqué à l'AFP la préfecture de l'Aude.

Le Premier ministre est allé à la rencontre de plusieurs habitants sinistrés de la petite commune de Villegailhenc, où deux personnes sont décédées. Il a exprimé devant la presse son "soutien" à ceux qui "ont vu leur vie basculer" et ont eu "peur" face à l'eau "qui est montée très vite".

Mal informés?

Alors que certains habitants se sont plaints d'avoir été mal informés de l'intensité à venir des orages, M. Philippe a estimé que cet épisode météorologique était "par lui-même imprévisible". Il a rappelé que "les spécialistes considéraient que la dépression allait circuler plus vite que ce qui s'est passé".

Le chef du gouvernement a salué la mobilisation des secours, "avant l'événement, pendant l'événement, avec beaucoup de célérité et d'engagement". "Si le bilan n'est pas plus lourd, (...) c'est aussi à eux qu'on le doit", a-t-il ajouté.

Trois mois de pluie en quelques heures et un bilan qui ne cesse de s'alourdir: au moins 12 personnes ont été tuées dans la nuit de dimanche à lundi à la suite de violents orages et d'inondations dans l'Aude. Le département de l'Aude a été placé en vigilance rouge lundi à 06h00 par Météo France.

En l'espace de 5 heures, "entre 160 et 180 mm d'eau sont tombés sur l'agglomération de Carcassonne", selon le préfet de l'Aude, soit l'équivalent de trois mois de pluie en seulement quelques heures. Mais la situation n'est pas stabilisée et des débordements sont prévus dans les heures à venir, selon Vigicrues.

Cet "épisode méditerranéen de type cévenol" a fait au moins 10 morts et cinq blessés graves, selon un nouveau bilan provisoire de la Sécurité civile. Il s'agit d'intempéries parmi les plus meurtrières depuis une dizaine d'années.

A Villardonnel, une religieuse a été "emportée par l'eau" et quatre autres personnes sont mortes à Villegailhenc, près de Carcassonne. Deux autres personnes sont décédées à Trèbes. La localisation des autres décès n'était pas connue dans l'immédiat. De nombreuses routes étant coupées, des habitants sont secourus par hélitreuillage.

Un millier d'habitants de la commune de Pezens ont été évacués dans la matinée à titre préventif en raison de risques de débordement d'un barrage.

Dans la région de Carcassonne, les champs sont complètement inondés, plusieurs chaussées détruites ou impraticables avec des arbres tombés sur les routes. Des torrents d'eau boueuse enjambent la chaussée, les cours d'eau débordent. Des véhicules ont été emportés par les flots.

"Situation délicate"

Une quinzaine de communes sont dans "une situation délicate", et six dans une "situation préoccupante" - Villemoustaussou, Villegailhenc, Conques, Villardonnel, Floure et Trèbes - selon le préfet. Les écoles ont été fermées et les habitants doivent rester chez eux.

A Carcassonne, la circulation a été "interdite aux piétons et aux poids lourds sur les ponts de la ville. Les automobilistes doivent rester extrêmement vigilants", a insisté la préfecture. "Le niveau de l'Aude monte à Carcassonne: les habitants des alentours du quai du Paicherou et du boulevard Sabatier sont invités à monter dans les étages", a-t-elle ajouté sur Twitter.

Le Premier ministre Edouard Philippe est attendu sur place dans l'après-midi avec le ministre de la Transition écologique François de Rugy. Le remaniement du gouvernement ne sera pas annoncé lundi, a annoncé à l'AFP l'Elysée, qui souhaite donner la priorité au secours des victimes des inondations dans l'Aude, qui ont fait au moins 13 morts. Le président Emmanuel Macron a souhaité que le gouvernement soit disponible auprès des sinistrés et se rendra sur place "dès que possible", a précisé son entourage.

Plusieurs départements

La vigilance rouge crues, qui concernait depuis lundi matin la vallée centrale de l'Aude, a été étendue à trois tronçons supplémentaires, les Basses plaines de l'Aude, Orbieu et Cesse, a indiqué Vigicrues à la mi-journée.

"La crue exceptionnelle en cours à Trèbes est proche mais inférieure à la crue de 1891", souligne Vigicrues dans son bulletin. L'eau a atteint 7,68 mètres vers 09h30 lundi, selon le site internet de l'institut. En 1891, l'eau était montée jusqu'à 7,95 mètres le 25 octobre.

Dans l'Hérault, les fortes pluies qui touchaient à la mi-journée en priorité l'ouest du département, proche de l'Aude, devaient se déplacer vers l'est dans l'après-midi et la soirée. Elles provoquent de fortes crues, notamment de l'Hérault et de l'Orb.

Outre l'Aude, trois départements du Sud étaient en vigilance orange crues à 11h15: l'Hérault, les Pyrénées-orientales et le Tarn. La vigilance orange inondations concerne encore l'Aveyron, l'Hérault et le Tarn.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.