Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Jurassien Edwin Smits et son hongre français Rouge Pierreville se sont envolés à 2m10 pour remporter la très populaire épreuve des Six-Barres du CHI de Genève.

Le Néerlandais d'origine a même tenté de franchir 2m15, ce qui aurait constitué une des meilleures performances mondiales de l'histoire dans une puissance progressive. Mais sans succès.

Smits - Rouge Pierreville: le tandem s'impose peu à peu comme une référence en la matière, puisqu'il l'avait déjà emporté au sortir de l'été au prestigieux CSIO de Calgary. Le Jurassien, membre du cadre élite suisse et, par conséquent, candidat à une sélection aux JO de Rio en 2016, a fait mieux que l'Anglais William Whitaker (Glenavadra Brilliant) et l'Espagnol Sergio Alvarez Moya (Quitador Rochelais), lesquels en sont restés à deux mètres.

Le record de Palexpo demeure toutefois en mains de René Tebbel et Linnea Ericsson, qui avaient franchi 2m12 respectivement en 1998 et 2006.

Plus tôt dans la journée, les cadors ont profité des premières épreuves pour effectuer des tours de travail et dégourdir les pattes des chevaux attendus au sommet dans les principaux rendez-vous, surtout le Grand Prix de dimanche et la finale du Top 10 vendredi. Steve Guerdat et Nino des Buissonnets ont été de ceux-ci, réalisant en début d'après-midi un sans faute pénalisé cependant par trois points pour dépassement de temps. Preuve qu'il s'agissait d'un échauffement pour le couple champion olympique.

A noter également la victoire du Genevois Philippe Putallaz (Ouessant de Perhet) lors d'un saut en deux phases, avec 26 centièmes d'avance seulement sur la Fribourgeoise Christina Liebherr (Akteur).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS