Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le pape Benoît XVI a nommé l'évêque de Bâle Kurt Koch président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens. Le prélat suisse âgé de 60 ans entrera en fonction le 1er juillet. Il remplacera le cardinal allemand Walter Kasper qui va prendre sa retraite.
Le Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens est l'un des plus importants des onze conseils pontificaux, que l'ont pourrait comparer en Suisse à un office fédéral, a expliqué un porte-parole de la Conférence suisse des évêques (CES). Ces organes directement soumis à l'autorité du pape sont habituellement présidés par un cardinal.
Il ne serait pas surprenant que l'évêque Kurt Koch soit "créé cardinal" - selon l'expression consacrée - lors du prochain consistoire convoqué par le pape. La Suisse compte actuellement trois "princes de l'Eglise": le Valaisan Henri Schwery, le Genevois Georges-Marie Cottier et le Tessinois Gilberto Agustoni.
Né le 15 mars 1950 à Emmenbrücke (LU), Kurt Koch étudie la théologie catholique à Lucerne et Munich. Il est ordonné prêtre en juin 1982. Ce docteur en théologie a été doyen de la Faculté de théologie et recteur de la Haute école de Lucerne avant d'être nommé évêque de Bâle en août 1995 par le pape Jean-Paul II.
Il exerce durant neuf ans la charge de vice-président de la CES, avant d'en occuper le fauteuil présidentiel entre 2007 et 2009. Membre du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens depuis 2002, il accèdera donc à sa présidence dès le 1er juillet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS