Navigation

Egypte: ElBaradeï demande le départ de Moubarak et rentre au pays

Ce contenu a été publié le 27 janvier 2011 - 20:08
(Keystone-ATS)

L'ex-directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique Mohamed ElBaradeï a réclamé jeudi le départ du président égyptien Hosni Moubarak. Selon la chaîne Al Arabia, il se proposerait d'assurer son intérim si la population égyptienne le lui demandait.

M. ElBaradeï est arrivé vers 19h15 à l'aéroport du Caire, où il a été accueilli par une cinquantaine de partisans, a constaté un journaliste de l'AFP. Co-lauréat, avec l'AIEA, du prix Nobel de la paix 2005 pour son action contre la prolifération nucléaire, Mohamed ElBaradeï est devenu une figure de proue de l'opposition égyptienne.

Il a l'intention de participer aux manifestations massives prévues vendredi par l'opposition, à la sortie de la grande prière hebdomadaire.

Prié de dire s'il ne craignait pas d'être arrêté à son arrivée au Caire, Mohamed ElBaradeï a répondu qu'une telle initiative "rendrait les choses bien, bien pires" pour le régime égyptien en proie depuis trois jours à des manifestations de rue inédites.

Pendant ce temps, les manifestations sans précédent contre le régime du président Moubarak ont fait un septième mort jeudi. Dans le nord du Sinaï, un manifestant de 22 ans a été mortellement atteint d'une balle dans la tête lors d'un échange de tirs entre des manifestants bédouins et les forces de sécurité, ont indiqué des témoins.

Outre l'attaque d'une caserne de pompiers, des accrochages ont opposé dans l'après-midi plusieurs centaines de manifestants aux forces de l'ordre à Suez, ainsi qu'à Ismaïliya, une cinquantaine de kilomètres plus au nord sur le canal de Suez.

Au total, cinq manifestants et deux policiers sont morts et des dizaines de personnes ont été blessées depuis mardi. Selon un responsable des services de sécurité, "au moins mille personnes ont été arrêtées à travers le pays".

La colère de la rue semble désormais aussi agiter le Yémen. Des milliers de Yéménites, inspirés par la Tunisie et l'Egypte, ont manifesté jeudi à Sanaa à l'appel de l'opposition pour réclamer le départ du président Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans.

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?

Votre abonnement n'a pas pu être enregistré. Veuillez réessayer.
Presque fini... Nous devons confirmer votre adresse e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail que nous venons de vous envoyer pour achever le processus d'inscription.

Découvrez chaque semaine nos articles les plus intéressants.

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement nos meilleurs articles dans votre boîte de réception.

Notre politique de confidentialité SSR fournit des informations supplémentaires sur le traitement des données.