Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée, revenue au premier plan à la faveur de la crise politique, a convoqué mardi le président égyptien Mohamed Morsi et l'opposition à une réunion de dialogue. Dans l'après-midi, des milliers d'opposants se sont pressés devant le palais présidentiel, non loin d'une manifestation de partisans du chef de l'Etat.

Le ministre de la Défense et commandant des forces armées, le général Abdel Fattah al-Sissi, a convoqué "les partenaires de la patrie", dont le président islamiste, son gouvernement et les forces politiques de tous bords, dans un complexe sportif militaire de la grande banlieue du Caire mercredi à 16h30 (15h30 en Suisse). Selon l'armée, M. Morsi participera lui-même aux discussions.

Si les Frères musulmans, dont est issu le président égyptien, ont confirmé leur présence, le Front de salut national (FSN), qui regroupe les opposants au référendum sur le projet de nouvelle constitution en Egypte, décidera mercredi matin d'y participer ou non, a déclaré un responsable du FSN, Hamdine Sabahi.

Posée en garante de la stabilité

L'armée n'a pas pris position entre les deux camps dans la crise née d'un décret présidentiel conférant au chef de l'Etat des pouvoirs étendus, auxquels il a finalement renoncé, et du projet de Constitution controversé qui doit être soumis samedi à un référendum.

Pour autant, l'institution n'a pas manqué de signifier sa présence, se posant en garante de la stabilité.

Barrage franchi

L'organisation du référendum constitutionnel reste l'objet de vives tensions. Plusieurs milliers d'opposants ont réussi à franchir mardi sans heurts un barrage de blocs de béton et de barres de métal, installé pour protéger le complexe présidentiel à Héliopolis, dans la banlieue du Caire.

Emmenée par le FSN, l'opposition manifestait également sur la place Tahrir, haut lieu de la contestation dans le centre de la capitale.

En face, plusieurs dizaines de milliers de personnes qui soutiennent M. Morsi étaient rassemblées à Nasr City, à quelques kilomètres du palais présidentiel.

Mardi matin, onze personnes ont été blessées lorsque des inconnus ont ouvert le feu à la chevrotine et ont lancé des cocktails Molotov sur des manifestants sur la place Tahrir, selon le ministère de la Santé.

Demande d'aide au FMI gelée

Le gouvernement égyptien a décidé de geler sa demande d'aide de 4,8 milliards de dollars auprès du Fonds monétaire international (FMI) en raison des troubles. A Washington, le FMI a assuré qu'il restait "prêt" à soutenir l'Egypte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS