Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Caire - La justice égyptienne vient d'ordonner à la très conservatrice Eglise copte du pays d'autoriser ses fidèles divorcés à se remarier. Cette décision déboute le patriarche de l'église dans une affaire l'opposant à une de ses ouailles.
L'affaire opposait un fidèle qui avait porté plainte contre Chénouda III après un refus de le remarier suite à un divorce. Débouté en première instance, le patriarche s'était pourvu en appel devant la Haute cour qui lui a à nouveau donné tort.
L'Eglise copte ne permet le divorce qu'en cas d'adultère prouvé, ou en cas de conversion de l'un des conjoints à une autre religion ou branche du christianisme.
L'Egypte, en grande majorité musulmane, compte près de 10% de coptes, ou chrétiens d'Egypte. Le mariage civil n'est reconnu en Egypte que s'il est s'accompagné d'un mariage religieux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS