Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Caire - La justice égyptienne a décidé de classer sans suite une plainte déposée en mai dernier par des avocats islamistes pour faire interdite les contes des Mille et Une Nuits. Les plaignants arguaient que le célèbre ouvrage était immoral.
Ils demandaient la confiscation de l'oeuvre et l'emprisonnement des éditeurs, en invoquant le fait que les références à la sexualité contenues ces contes "encouragent le vice et le péché" et constituent un "outrage à la morale publique".
Le procureur a estimé que les contes étaient publiés depuis des siècles sans problèmes, et avaient servi de source d'inspiration à d'innombrables artistes. Il a également souligné que les plaignants n'avaient rien apporté de nouveau par rapport à un jugement de 1985, qui avait déjà autorisé la publication de ce chef d'oeuvre.
Recueil de contes populaires orientaux aux multiples origines et variantes, les Mille et Une Nuits racontent l'histoire d'un roi qui, rendu fou par l'infidélité de sa femme, décide de la tuer et de tuer toute nouvelle épouse le lendemain des noces.
Il se lie alors avec la légendaire Shéhérazade qui parvient, en le captivant chaque soir par des histoires dont la suite est à chaque fois reportée au lendemain, à repousser l'exécution de jour en jour.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS