Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procès de l'ex-président égyptien Hosni Moubarak pour corruption et meurtre de manifestants a été reporté dimanche au 28 décembre. Il s'agit d'attendre une décision sur un éventuel remplacement du juge, a indiqué l'agence officielle Mena.

"Le tribunal pénal du Caire (...) a décidé d'ajourner le procès de l'ancien président Hosni Moubarak, de ses fils Alaa et Gamal, de l'homme d'affaires Hussein Salem et de l'ancien ministre de l'Intérieur Habib el-Adli et six de ses collaborateurs au 28 décembre", a affirmé l'agence.

Le procès reprendra une fois "tranchée la demande de récuser le tribunal", a-t-elle précisé. Fin septembre, des avocats des familles des victimes avaient demandé le remplacement du président du tribunal en l'accusant de conduire les audiences d'une manière "non conforme à la justice".

La cour d'appel du Caire doit se prononcer sur cette question le 26 décembre. M. Moubarak, contraint à la démission le 11 février par un soulèvement populaire sans précédent, est jugé depuis le 3 août.

ATS