Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Egypte: Mohamed Morsi promet la démocratie - Manifestations rivales

Le président égyptien Mohamed Morsi a tenu vendredi un discours au Caire pour défendre le décret pris la veille qui renforce ses prérogatives. Il a promis devant ses partisans que le pays était sur la voie de "la liberté et la démocratie". Des manifestations parfois violentes d'opposants ont dénoncé une dérive dictatoriale.

"La stabilité politique, la stabilité sociale et la stabilité économique, c'est ce que je souhaite et ce pourquoi je travaille", a déclaré M. Morsi dans un long discours devant ses partisans rassemblés près du palais présidentiel.

"Personne ne peut arrêter notre marche en avant (...). Je remplis mes fonctions au service de Dieu et de la nation et je prends des décisions après avoir consulté tout le monde", a-t-il aussi déclaré.

A l'étranger, Washington a rappelé que "l'une des aspirations de la révolution (de 2011) était de s'assurer que le pouvoir ne serait pas trop concentré entre les mains d'une seule personne ou d'une institution". L'Union européenne a appelé M. Morsi à respecter "le processus démocratique".

Manifestants place Tahrir

Sur la place Tahrir, épicentre de la révolte de 2011, des milliers de personnes rassemblées à l'appel de personnalités ou de mouvements laïques et libéraux ont scandé "Morsi dictateur". Des opposants ont entamé en soirée un sit-in sur la place pour demander au dirigeant islamiste de revenir sur sa décision.

Plus tôt dans la journée, des manifestants ont incendié en signe de protestation des locaux du Parti de la liberté et de la Justice (PLJ), la branche politique de la confrérie des Frères musulmans, à Ismaïlia et Port-Saïd, dans l'est du pays, selon la télévision publique.

Des locaux du PLJ, dont M. Morsi est issu, ont été aussi pris d'assaut à Alexandrie, où des accrochages ont éclaté entre manifestants des deux camps, selon un responsable du parti islamiste.

"Déclaration constitutionnelle"

Elu en juin, M. Morsi, premier président civil et islamiste du pays le plus peuplé du monde arabe, s'est arrogé jeudi dans une "déclaration constitutionnelle" le droit de "prendre toute décision ou mesure pour protéger la révolution" de 2011.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.