Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'annonce prévue jeudi des résultats de la première présidentielle depuis la chute l'an dernier de l'ex-président Hosni Moubarak a été repoussée. Ce nouveau délai prolonge l'incertitude sur le successeur de M. Moubarak, qui était hospitalisé dans le coma mercredi.

La commission électorale devait au départ tenir jeudi une conférence de presse pour annoncer les résultats du second tour qui s'est déroulé les 16 et 17 juin, après examen des recours déposés par le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi et son rival, le dernier Premier ministre de M. Moubarak, Ahmad Chafiq. Les deux candidats clament chacun avoir remporté la victoire.

Mais, selon l'agence officielle Mena, la commission électorale, qui a commencé à examiner mercredi les recours concernant des violations des règles encadrant la campagne et le décompte des votes, "a décidé de reporter l'annonce des résultats du second tour". Elle affirme avoir besoin de "plus de temps avant l'annonce des résultats définitifs".

Moubarak dans le coma

Le président déchu, âgé de 84 ans, transporté mardi soir de la prison de Tora dans le sud du Caire vers un hôpital militaire proche, se trouve dans le coma et a dû être mis sous assistance respiratoire, ont indiqué à l'AFP dans la nuit de mardi à mercredi des sources médicale et militaire.

"Il n'est pas cliniquement mort" comme l'avait annoncé un peu plus tôt l'agence officielle Mena, a déclaré une source médicale. La télévision d'Etat a indiqué durant la nuit qu'un communiqué officiel serait "bientôt" diffusé sur la santé de l'ancien président, qui aurait été victime d'une attaque cérébrale. Le communiqué n'était toutefois toujours pas publié mercredi soir.

La santé de M. Moubarak, un tabou sous sa présidence, est sujette à de nombreuses spéculations et informations contradictoires depuis sa chute sous la pression d'une révolte populaire en février 2011.

ATS