Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le gouvernement égyptien sous la présidence Sissi ne laisse pas le NET se déployer librement.

KEYSTONE/AP/NARIMAN EL-MOFTY

(sda-ats)

L'organisation de défense de la liberté de la presse, Reporters sans frontières (RSF), contourne la censure en Egypte. Elle a débloqué son site internet, rendu inaccessible, comme d'autres, depuis un an.

Plus de 500 sites d'informations ou d'ONG sont actuellement bloqués en Egypte, selon l'Association pour la liberté de pensée et d'expression (AFTE), basée au Caire. "Pour dénoncer cet emprisonnement virtuel des journalistes, RSF a décidé de contourner cette censure en remettant son site en ligne", a déclaré l'ONG dans un communiqué.

Parmi les sites bloqués en Egypte, figurent des sites nationaux ou internationaux d'information indépendants, proches de l'opposition ou modérément critiques. Les organisations de défense des droits de l'Homme dénoncent régulièrement la violation de la liberté d'expression sous le régime du président Abdel Fattah al-Sissi.

"Collateral Freedom"

RSF appelle les "démocraties (à) condamner le modèle d'un Internet fermé, censuré, surveillé du régime égyptien". L'initiative de RSF s'inscrit dans le cadre de son opération "Collateral Freedom" (liberté collatérale) qui permet de contourner la censure via la technique du "mirroring" (ou du "miroir").

Cette dernière consiste à "dupliquer les sites censurés et à en héberger des copies sur des serveurs de 'géants' du web", selon l'organisation. Plusieurs sites égyptiens recourent eux aussi à divers moyens techniques pour contourner le blocage.

Contrôle renforcé

En juillet, le Parlement a voté une loi renforçant le contrôle de l'Etat sur les sites internet mais également sur les comptes personnels sur les réseaux sociaux comptant 5000 abonnés ou plus.

Les autorités égyptiennes disent vouloir lutter contre les "fausses informations" qui nuisent, selon elles, aux intérêts nationaux.

L'Egypte figure à la 161e place (sur 180 pays) du classement 2018 de RSF sur la liberté de la presse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS