Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des milliers d'animaux, dont des buffles comme sur l'image, seront transférés vers le Mozambique pour repeupler la faune du pays (archives).

KEYSTONE/EPA MAKE IT KENYA/STUART PRICE/MAKE IT KENYA / HANDOUT

(sda-ats)

Des milliers d'animaux d'un parc du Zimbabwe ont commencé cette semaine un voyage vers le Mozambique pour repeupler une réserve décimée par la guerre civile. Il s'agit du plus grand transfert d'animaux sauvages jamais vu en Afrique.

Cinquante éléphants, 100 girafes, 200 zèbres et 200 buffles font partie des milliers d'animaux transférés entre le Zimbabwe et son voisin de l'est, le Mozambique, a annoncé jeudi à l'AFP l'Autorité de gestion des parcs et de la vie sauvage du Zimbabwe (PWMA).

Ils traverseront 600 km en camion, sur les routes poussiéreuses qui séparent la réserve naturelle de Savé, au sud-est du Zimbabwe, de son voisin le Mozambique. Le but est de reconstituer la faune de ce pays, décimée par une sanglante guerre civile (1977-1992). Le Zimbabwe a approuvé ce transfert d'animaux sauvages.

Willie Pabst, le propriétaire de la réserve d'animaux du Zimbabwe, explique être fier de soutenir cette initiative: "Pour nous, ce transfèrement est une parfaite illustration du fonctionnement de la préservation de la faune en Afrique".

Plus de 500 animaux seront aussi choisis parmi la faune du Parc national Gorongosa du Mozambique pour aider à repeupler le Parc Zinave, a déclaré la fondation Peace Parks qui coordonne le transfert.

Au total, près de 7500 animaux du Zimbabwe, d'Afrique du Sud et d'autres régions au Mozambique seront déplacés pour repeupler le parc Zinave au cours des trois années du projet.

ATS