Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Le FC Sion, qui dénonçait un "abus de position dominante" de l'UEFA, n'a pas obtenu gain de cause devant la Commission suisse de la concurrence (Comco).
La commission a décidé de ne pas donner suite aux doléances du club et estimé en substance que l'UEFA était en droit de lui infliger deux défaites par forfait en Europa League.
Dans un communiqué, la Comco "réaffirme que l'UEFA n'a pas contrevenu aux principes de libre concurrence, et que les décisions de ses instances disciplinaires ne constituent pas d'abus de position dominante, ni une quelconque entrave à la libre concurrence".
Sion lutte sur plusieurs fronts, en vain jusqu'à présent, pour obtenir sa réintégration en Europa League. Qualifié sur le terrain pour la phase de poules de l'Europa League après avoir battu le Celtic Glasgow, Sion en a été exclu après coup par l'UEFA pour avoir aligné des joueurs non-qualifiés face aux Ecossais, suite à un protêt de ces derniers. L'instance d'appel de l'UEFA a confirmé le verdict, de même que le Tribunal arbitral du sport (TAS).

ATS