Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La commission électorale du Nigeria a été saisie d'une demande de report de six semaines des élections présidentielle et parlementaires, ont affirmé des élus samedi à Abuja. Le scrutin est prévu le 14 février dans un pays secoué par des attaques islamistes.

La requête a été déposée à la Commission électorale nationale indépendante (INEC). La demande est justifiée par le fait que l'armée est engagée dans des opérations contre le groupe Boko Haram, a déclaré à la presse un de ces élus, Bashir Yusuf.

Elle ne peut donc "assurer la sécurité adéquate des élections". Ces propos ont été confirmés par d'autres parlementaires. La Commission électorale décide en dernier lieu de l'organisation des scrutins.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS