Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Lega sort légèrement renforcée des élections communales de dimanche au Tessin. Le parti populiste enregistre des gains principalement dans les petites communes.

A Lugano, plus grande ville du Tessin, de même qu'à Locarno, la répartition politique reste inchangée à l'exécutif. Les maires sortants respectifs Marco Borradori (Lega) et Alain Scherrer (PLR) restent au gouvernement. L'élection des maires est agendée le 8 mai, pour autant qu'au moins deux candidats soient proposés par leurs partis.

A Mendrisio, le maire Carlo Croci (PDC) est réélu, tandis qu'à Chiasso, la conseillère nationale léguiste Roberta Pantani a dû s'avouer battue face au challenger PLR Bruno Arrigoni. Et cela même si la Lega a comptabilisé davantage de suffrages que lors des dernières élections dans la ville du sud du canton.

Les communes fusionnées attendront

Dans de nombreuses petites communes, les maires ne se représentaient pas. Certaines étaient en place depuis plus de vingt ans. Autre particularité, ce scrutin n'avait pas lieu dans 17 communes fusionnées. Leurs habitants devront patienter jusqu'en avril 2017. C'était notamment le cas du chef-lieu Bellinzone.

Enfin, après ces élections, la représentation féminine dans les instances décisionnelles politiques continue à diminuer. Aucune femme ne figure à la tête des cinq plus grandes villes tessinoises. Le gouvernement cantonal est également à 100% masculin.

ATS