Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui suit la conduite des élections fédérales, estime que des mesures d'amélioration ont été prises depuis son rapport sur le scrutin de 2007. Les jeunes sont mieux informés et la participation des femmes en politique est favorisée.

Le rapport de 2007 "a été pris très au sérieux" par le Conseil fédéral, estime le chef de la mission électorale en Suisse, Peter Eicher. L'Américain s'exprime dans une interview diffusée samedi par le quotidien "Le Temps", alors que onze experts de l'OSCE sont en Suisse depuis lundi pour suivre les élections du 23 octobre.

Ce document, publié en 2008, relevait surtout que le financement des partis et des associations devrait être rendu public. Cette année, outre le vote électronique, les experts passeront notamment sous la loupe le financement de la campagne.

Autres rapports

Un autre organe, le groupe d'Etat contre la corruption du Conseil de l'Europe (Greco), se penche également sur la question du financement des partis. Le rapport sera discuté la semaine prochaine à Strasbourg et rendu public au plus tôt vendredi, a indiqué à l'ats le secrétariat du Greco.

Parallèlement, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a demandé une expertise pour savoir comment créer davantage de transparence. Elle a demandé à ses services d'analyser la pratique dans d'autres pays.

ATS