Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pierre-Yves Maillard, Pascal Broulis, Jacqueline de Quattro et Philippe Leuba ont été élus dimanche au premier tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois. La gauche est bien placée pour obtenir la majorité au second tour. Le Grand Conseil reste lui à droite.

Le socialiste Pierre-Yves Maillard et le radical Pascal Broulis se détachent. Le premier obtient 97'357 voix (59,3%), le second 94'216 voix (57,4%). Suivent la radicale Jacqueline de Quattro avec 89'268 suffrages (54,4%) et le libéral Philippe Leuba avec 89'220 voix (54,4%). Leur colistier UDC est lâché: Claude-Alain Voiblet ne pointe qu'au 8e rang avec 62'475 voix (38,1%).

Basculer la majorité

Les colistières de Pierre-Yves Maillard terminent aux 5, 6 et 7e rang. La Verte Béatrice Métraux (73'341 voix, 44,7%) et les socialistes Anne-Catherine Lyon (72'660 voix, 44,3%) et Nuria Gorrite (72'326 voix, 44,1%) obtiennent des scores très proches.

Avec ces scores, la gauche vaudoise espère confirmer le basculement de majorité obtenu en décembre à l'occasion de l'élection partielle organisée à la suite du décès de l'UDC Jean-Claude Mermoud. Mais "rien n'est fait", a martelé Pierre-Yves Maillard pour qui le combat continue jusqu'au 1er avril.

Mobilisation

La droite devra mobiliser toutes ses troupes et au-delà si elle veut faire élire Claude-Alain Voiblet, l'UDC avec lequel elle a fait alliance. Claude-Alain Voiblet a indiqué qu'il avait encore le temps de convaincre d'ici au second tour. "Je suis nouveau dans cette course au Conseil d'Etat. Je n'ai pu faire qu'un mois et demi de campagne, c'est très court", a expliqué le candidat UDC.

Le Parlement reste quant à lui à droite. Avec 64 députés, la gauche recule de trois sièges. Le centre progresse de trois députés et obtient 12 sièges. Avec 74 élus, la droite conserve le même nombre de députés.

Selon les résultats définitifs, le PLR garde une physionomie quasi identique avec 47 sièges par rapport à la précédente législature. L'UDC gagne un siège supplémentaire et grimpe à 27 élus. Les socialistes gagnent trois fauteuils pour atteindre 41 élus. Grosse déconfiture pour les Verts qui plongent de cinq sièges avec 19 élus, au profit des Verts libéraux qui obtiennent sept fauteuils.

ATS