Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice zurichoise a condamné une Suissesse de 65 ans pour avoir abandonné en Inde son conjoint handicapé et souffrant de démence. L'homme est décédé en 2008 au Pendjab, à l'âge de 74 ans, neuf mois après que sa compagne l'y a amené et délaissé. Elle a écopé de deux ans de prison avec sursis.

Dans son jugement rendu jeudi, le Tribunal de district de Winterthour (ZH) a estimé que la prévenue a emmené son compagnon afin d'économiser les coûts liés aux soins qui lui étaient prodigués en Suisse et ménager ainsi le montant de son héritage. Pour le président du tribunal, l'accusée - active dans le secteur bancaire au moment des faits - a agi froidement et par cupidité.

Le Ministère public avait requis trois ans et demi de prison ferme. La défense plaidait l'acquittement. La principale intéressée a toujours contesté les reproches: durant le procès, elle a nié avoir fait retirer son conjoint de son EMS pour des raisons financières. Au contraire, elle aurait ainsi souhaité lui offrir "quelque chose de beau" car il voulait à tout prix voir l'Inde.

Mensonges

Une fois revenue en Suisse, la femme n'a plus jamais pris contact avec son compagnon. Interrogée sur l'absence du septuagénaire, elle a menti à des proches et des voisins. Aux autorités communales et à l'établissement d'assurances sociales, elle a déclaré qu'il se trouvait dans l'Oberland bernois, voire à Dubaï.

L'ancien agriculteur, qui vivait jusque là dans la région de Winterthour, n'a pas survécu longtemps à son séjour dans un centre de soins indien. Les raisons de sa mort n'ont pas été élucidées. Son cadavre a été brûlé selon le rite hindou et ses cendres jetées dans un canal, comme la femme l'a demandé au personnel soignant, avant d'abandonner le patient.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS