Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Maputo - La capitale du Mozambique, Maputo, a connu mercredi des "émeutes de la faim". Selon des sources proches de la police et des hôpitaux, les manifestations, causées par une hausse des prix alimentaires, ont fait six morts par balles, dont deux enfants.
Les forces de l'ordre ont fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants, rendus apparemment furieux par une hausse de 30% du prix du pain entrée en vigueur mercredi. Il s'agit des plus graves violences depuis 2008 dans cette ancienne colonie portugaise d'Afrique australe, un des pays les plus pauvres de la planète.
Selon les autorités, les policiers ont tiré des balles réelles après avoir été à court de projectiles en caoutchouc. Les protestataires ont quant à eux érigé des barricades dans les rues et brûlé des pneus.
Officiellement, la police, qui a lancé un appel au calme, s'en tient à trois morts. Mais des sources proches des forces de l'ordre et des hôpitaux font état d'au moins six décès.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS