Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

François Hollande arrive "systématiquement derrière" son ancien conseiller Emmanuel Macron (à droite), "qui caracole en tête à gauche", selon lefigaro.fr (archives).

KEYSTONE/AP/CHRISTOPHE ENA

(sda-ats)

Emmanuel Macron devancerait nettement François Hollande au premier tour de l'élection présidentielle s'il se présentait. Il se classe troisième derrière Marine Le Pen et le candidat des Républicains, selon un sondage TNS Sofres OnePoint pour Le Figaro et LCI.

L'enquête, réalisée du 2 au 5 septembre, pronostique par ailleurs la qualification pour le second tour de la présidente du Front national, Marine Le Pen, dans toutes les hypothèses mesurées.

M. Macron a démissionné le 30 août du gouvernement pour "entamer une nouvelle étape de son combat" politique pour 2017, mais il laisse planer le doute sur ses intentions. Selon les éléments de l'enquête publiés mardi soir sur le site du Figaro, l'ancien ministre de l'Economie est crédité de 15% à 20% des intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle en fonction des cas de figure.

François Hollande, qui devrait esquisser ses projets d'avenir jeudi lors d'un discours à Paris, arrive en quatrième, voire cinquième position, "systématiquement derrière son ancien conseiller qui caracole en tête à gauche", relève lefigaro.fr, qui ne détaille pas l'ensemble des mesures relatives au chef de l'Etat.

Macron prend des voix "partout"

"Dans l'hypothèse où le président sortant et l'ex-ministre de l'Economie se trouvent tous les deux sur la ligne de départ aux côtés de Nicolas Sarkozy, François Bayrou, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, François Hollande arrive en quatrième position avec 11% des intentions de vote. Il fait jeu égal avec Jean-Luc Mélenchon, loin derrière Marine Le Pen (26%), Nicolas Sarkozy (20%) et Emmanuel Macron (16%)", précise-t-il.

Selon TNS Sofres, Emmanuel Macron candidat, tout en surclassant ses rivaux potentiels à gauche, prendrait une large part de voix à droite et au centre. "Il fait ainsi perdre huit points à Juppé, cinq points à Sarkozy et quatre points à Bayrou. Mais, c'est face à Juppé qu'il ferait son score le plus bas (15%). Face à Sarkozy et sans une candidature Bayrou, il grimpe à 20%", note lefigaro.fr.

S'agissant de Marine Le Pen, "dans l'hypothèse où Hollande et Macron seraient tous les deux présents au premier tour, elle reste en tête quels que soient ses adversaires de droite: 26% contre 20% pour Sarkozy avec Bayrou, 27% contre 22% pour Sarkozy sans Bayrou et 28,5% contre 25% pour Juppé. Hollande et Macron se situent respectivement au mieux à 12% et 18%".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS