Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A l'occasion du dernier concert de sa tournée en France, mardi à Nice (sud), Madonna a calmé la polémique qu'elle avait ouverte il y a un mois contre le Front National: elle a renoncé à apposer une croix gammée sur le visage de Marine Le Pen dans un clip diffusé sur scène, a constaté une journaliste de l'AFP.

Accompagnant la chanson "Nobody knows me", la vidéo montrait toujours furtivement le visage de la présidente du Front National (FN), mais la croix gammée avait laissé place à un point d'interrogation.

Quelques jours après la diffusion de cette vidéo, lors du premier concert de la tournée mondiale de Madonna à Tel-Aviv le 31 mai, Marine Le Pen avait prévenu que si la star "fai(sai)t ça en France, on l'attendra(it) au tournant".

"Les vieilles chanteuses qui ont besoin de faire parler d'elles, on comprend qu'elles en arrivent à de telles extrémités", avait ajouté la responsable du FN, qui depuis a porté plainte pour injure. Plusieurs membres du FN ont prévenu qu'en cas de récidive mardi, ils saisiraient la justice niçoise.

Dès jeudi soir, des militants frontistes de la Côte d'Azur, où le parti d'extrême-droite séduit un électeur sur quatre, ont marqué leur désapprobation en recouvrant des affiches du concert de Madonna par d'autres, de Marine Le Pen.

Pendant cette neuvième tournée mondiale, Madonna, qui a fêté jeudi ses 54 ans, doit donner plus de 80 spectacles dans une trentaine de pays, au Proche-Orient, en Europe et sur le continent américain. Ce "MDNA Tour" s'achèvera début 2013 en Australie où la star ne s'est pas produite depuis 20 ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS