Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Marseille - Seize navires étaient en cours de déchargement ce samedi sur les terminaux pétroliers de Fos-sur-Mer et Lavera (Bouches-du-Rhône, sud de la France). Les terminaux ont été débloqués vendredi par des agents de la CGT après un mois de grève, a-t-on appris de source portuaire.
"Quand ils auront fini, ils seront remplacés par 16 autres", a-t-on indiqué à la vigie de Fos, en précisant que le temps de déchargement moyen était de 20 heures. Sur le week-end, une trentaine de navires devraient donc pouvoir décharger.
Sur les vingt postes à quai disponibles sur ces terminaux, quatre sont dévolus au pétrole brut, qui manque depuis le 27 septembre, sept raffineries françaises et suisse sont alimentées par ces terminaux, dont quatre autour de l'Etang de Berre. La raffinerie de Cressier (NE), qui est reliée par un oléoduc à Fos-sur-mer, a stoppé sa production depuis mardi en raison du manque d'approvisionnement.
La direction du Grand Port maritime de Marseille (GPMM) a estimé vendredi qu'environ quatre semaines seront nécessaires pour traiter les quelque 80 navires (38 chargés de brut, 20 de raffinés, 13 de gaz et quatre péniches) bloqués au large de Fos et de Marseille.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS