Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

En Inde, Macron mobilise autour de l'énergie solaire

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre indien Narendra Modi se sont retrouvés dimanche à New Delhi.

KEYSTONE/EPA MEA/MEA HANDOUT

(sda-ats)

Au deuxième jour de sa visite à New Delhi, le président français Emmanuel Macron a appelé à la mobilisation pour aider les pays les plus pauvres à mieux profiter de l'énergie solaire en suivant l'exemple de l'Inde.

M. Macron s'est joint dimanche à une vingtaine de dirigeants venus d'Asie, d'Afrique ou d'Océanie pour lancer officiellement l'Alliance solaire internationale (Asi), une coalition issue de la COP21.

"Nous devons lever tous les obstacles et changer d'échelle" pour développer l'énergie solaire, a lancé M. Macron. Il s'est exprimé à l'ouverture du sommet de l'Asi, qu'il copréside avec le Premier ministre indien Narendra Modi.

A l'issue de cette réunion, le président français s'offrira, avec son épouse Brigitte, une escapade au Taj Mahal. Ce lieu très touristique est incontournable pour les dignitaires étrangers en déplacement en Inde.

Les questions d'énergie occupent une place importante dans cette visite de trois jours. Emmanuel Macron et Narendra Modi doivent inaugurer lundi une centrale solaire de 100 MW à Mirzapur, près de Varanasi (Bénarès), construite par le groupe français Engie.

"Résultats concrets"

En lançant l'Alliance solaire, Paris et New Delhi se présentent en pointe de la lutte contre le réchauffement climatique, en particulier après l'annonce du retrait des Etats-Unis de Donald Trump de l'accord de Paris de 2015.

"Avec M. Modi, nous sommes obsédés par les résultats concrets", a déclaré M. Macron, en citant l'Indien Gandhi pour qui "une once de pratique vaut mieux qu'une tonne de discours".

L'Asi veut offrir l'"écosystème" rassemblant les solutions technologiques, les ressources financières et les capacités de production de masse pour les 121 pays situés entre les tropiques du Cancer, a expliqué M. Modi.

Car ces pays présentent "le paradoxe d'être les plus ensoleillés au monde tout en profitant le moins de l'énergie solaire", selon l'ex-ministre française de l'Ecologie Ségolène Royal. Cette dernière est présente en Inde comme envoyée spéciale pour la mise en oeuvre de l'Asi.

Un exemple à suivre

L'objectif de l'Asi est de mobiliser 1000 milliards de dollars (951 milliards de francs) pour développer 1 TW d'énergie solaire en 2030. L'effort français s'élèvera à un milliard d'euros de prêts et de dons d'ici à 2022 (1,1 milliard de francs), a annoncé M. Macron.

L'Inde est présentée comme un exemple à suivre. Ce pays, troisième pollueur de la planète, veut multiplier sa production solaire par 25 en sept ans, pour la porter à 100 gigawatts (GW) en 2022.

Importants contrats

Des entreprises françaises et indiennes ont signé pour 13 milliards d’euros de contrats et accords à l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron en Inde, avait annoncé l'Elysée samedi. Le projet de fourniture par EDF de six réacteurs nucléaires a également progressé.

La part française de ces 20 contrats et accords est de 50%, l'autre moitié relevant du principe "make in India" instauré par les autorités indiennes. Les investissements prévus en Inde sont de 200 millions d’euros (234 millions de francs).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.