Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs pays européens ont opté pour les paquets neutres, contrairement à la Suisse (archives).

KEYSTONE/TI-PRESS/GABRIELE PUTZU

(sda-ats)

Les jeunes en Suisse sont très exposés à la publicité pour le tabac. Or le risque de dépendance est élevé dans ce groupe d'âge. Au niveau européen, la Confédération accuse du retard en matière de protection de la jeunesse, déplore la Ligue contre le cancer.

Une étude de 2017 sur les mouvements oculaires des jeunes de 10 à 17 ans dans un kiosque a montré que leur regard s'arrêtait en moyenne 22 fois sur des publicités pour le tabac, indique mardi la Ligue contre le cancer dans un communiqué.

La Suisse fait figure de mauvais élève en comparaison européenne, car elle ne protège pas assez cette tranche de la population. Or les jeunes sont particulièrement exposés au risque de dépendance au tabac: 57% des fumeurs ont commencé à fumer avant 18 ans.

La France, la Grande-Bretagne, la Norvège, la Hongrie et dernièrement l'Irlande ont introduit les paquets de cigarettes neutres. En Suisse, la publicité pour les produits du tabac, de même que la promotion et le parrainage, ne sont soumis à pratiquement aucune restriction, souligne l'organisation. De plus, les prix restent peu élevés par rapport au niveau de vie élevé.

Service de conseil gratuit

Afin de prévenir la consommation de tabac, qui demeure la principale cause de cancer, la Ligue contre le cancer a mis en place plusieurs mesures. En plus d'être favorable à une augmentation du prix du tabac et à l'interdiction de la publicité, elle a créé un service de conseil spécialisé en dix langues pour arrêter de fumer. La ligne stop-tabac propose plusieurs entretiens gratuits pour bien préparer le sevrage tabagique et trouver la méthode adéquate.

Après deux semaines de sevrage, le risque d'infarctus du myocarde commence déjà à diminuer, les fonctions pulmonaires se rétablissent et la qualité de vie s'améliore.

Les chances de ne plus toucher à la cigarette sont six fois plus élevées avec ce coaching que sans aide, affirme l'organisation. La ligne stop-tabac est gérée en partenariat avec l'Association suisse pour la prévention du tabagisme et financée par le Fonds de prévention du tabagisme de la Confédération. Celui-ci est alimenté par une taxe de 2,6 centimes par paquet de cigarettes vendu.

Risque sous-estimé

La Ligue suisse contre le cancer soutient la campagne de prévention du tabagisme SmokeFree de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), en collaboration avec les cantons et d'autres organisations non gouvernementales.

Les personnes qui fument sous-estiment le risque encouru, comme le révèle l'enquête menée auprès de la population lors de la première phase de la campagne SmokeFree, fait savoir mardi l'OFSP. Les fumeurs interrogés tendent à être optimistes: ils évaluent leur propre risque de cancer des poumons ou de réduction de la forme physique comme nettement inférieur à celui encouru par les autres fumeurs. La sous-estimation du risque est d'ailleurs plus répandue chez les fumeurs âgés.

www.ligne-stop-tabac.ch; www.smokefree.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS