Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de la moitié des familles britanniques (55%) prennent leur repas devant la télévision, un ordinateur ou avec un téléphone portable à la main (image symbolique).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

En 21 minutes, au salon, et devant un écran: c'est ainsi, en moyenne, que les Britanniques mangent leur repas du soir, selon un sondage publié samedi sur l'évolution des pratiques alimentaires au Royaume-Uni.

Selon l'étude, plus de la moitié (57%) des familles ne se réunissent pas pour souper tous les soirs. Pour celles qui le font, la solution privilégiée est de manger assis sur le canapé (34%). Elles sont 20% à manger dans la cuisine, et 18% à s'installer à table. Un cinquième des ménages britanniques ne dispose d'ailleurs plus de table dédiée aux repas.

Le manque de disponibilité et les disputes sont les raisons les plus citées pour expliquer les difficultés à se réunir pour le repas du soir. Ainsi, souper seul est une réalité courante pour un Britannique sur cinq; elle est quotidienne pour 14% d'entre eux.

Plus de la moitié des familles (55%) prennent leur repas devant la télévision, un ordinateur ou avec un téléphone portable à la main. Seulement 2% des Britanniques préparent un repas avec trois plats.

"Importance sociale"

Néanmoins, près de la moitié des Britanniques (49%) estiment qu'un repas en famille est le meilleur moyen de passer du temps ensemble, et 47% d'entre eux aimeraient pouvoir le faire plus souvent.

"Les familles continuent de reconnaître l'importance sociale de partager des repas, et identifient ces moments comme l'activité qui apporte le plus de bonheur et de convivialité", a estimé Patrick Alexander, chercheur au Centre de recherche des problématiques sociales (SIRC).

"Mais partager un repas est une pratique en pleine évolution. La présence d'un écran dans ces moments-là, par exemple, est devenue monnaie courante pour la grande majorité des familles", analyse-t-il. "Mais contrairement à la perception habituellement négative de l'impact du numérique sur la vie de famille, un repas derrière un écran peut offrir de nouvelles opportunités d'interactions", juge-t-il.

Le sondage a été réalisé par l'institut Opinion Matters auprès de 2164 adultes au Royaume-Uni entre le 5 et le 10 janvier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS